Karen Demange, Psychologue clinicienne

J’exerce mon métier avec une philosophie quelque peu atypique. Si beaucoup de psy considèrent qu’une grande distance doit exister entre le thérapeute et son patient, je considère à l’inverse que la réussite d’une thérapie naît du lien privilégié entre le psy et son patient. La juste distance doit bien sûr exister, mais elle n’exclut en rien l’empathie, la confiance mutuelle et même l’humour ! Le lien ne peut à mon sens jamais être réduit à celui du professeur et de l’élève.

Mes services

Mon but : faire équipe avec vous, pour qu’ensemble nous parvenions aux objectifs que vous souhaitez atteindre

Mon rôle : de vous aider à trouver en vous la force et la volonté qui vous permettront de vous libérer du poids qui pèse sur vos épaules…ou sur vos hanches.

Karen Demange

Diplômée d’un DESS et d’un DEA de psychologie clinique et psychopathologie, j’exerce depuis 15 ans le métier passionnant de psychologue clinicienne.

Bien plus qu’un métier, ma profession est une véritable vocation : accompagner tout ceux qui souhaitent mieux comprendre leurs difficultés personnelles et, surtout, les aider à les dépasser.

Ayant moi-même été obèse, c’est tout naturellement que je me suis spécialisée dans le domaine des troubles alimentaires. Sensible à l’interprétation médiatique de la représentation du corps et des problématiques alimentaires , je suis intervenue à de nombreuses reprises dans des émissions Tv et dans la presse.

Je reste néanmoins, de par ma formation et mon expérience, une psy « généraliste », qui répond volontiers et efficacement à tous les autres types de besoins.

Quelles que soient leurs difficultés, je reçois adolescents et adultes, selon une approche « intégrative » : suivant la personnalité, la demande et les besoins de chacun de mes patients, j’adapte la thérapie, en associant plusieurs approches.

Témoignages

Si vous recherchez quelqu’un à l’écoute et capable de vous motiver, c’est la bonne personne. (…) Foncez vous ne serez pas déçus »

Laetitia A

« Grâce à son professionnalisme et sa grande humanité (…) elle m’a permis d’ouvrir les yeux et d’avancer dans ma vie harmonieusement »

Marie N.

« Les hommes aussi, peuvent avoir des problèmes de poids. (…) Grâce à elle, je me suis transformé, je me suis découvert, j’ai commencé à vivre »

Bruno

« La force de son métier, et de Karen en particulier, c’est son empathie envers ses patients (…) Karen est là, toujours bienveillante, elle nous accompagne vers ces petits ou grands pas dont nous sommes très fiers. »

Evelyne

Blog

« Après tu seras bonne …  » #le regard des autres#

Une fois n’est pas coutume, je vais vous raconter une histoire qui m’est arrivée il y a quelques jours ... Depuis 5 ans, comme tous les jours (ou presque ! 😅) je vais à la salle de sport. Mais depuis quelques mois, plus motivée que jamais ... Et pour cause, j’ai repris quelques kilos ! (Eh oui ça arrive à tout le monde 😉). Une femme s’approche de moi et, pensant que j’étais une débutante, me dit : « C’est bien que tu viennes ! Tu verras, après tu seras bonne » Alors que dire ? ......

L’addiction au chocolat : mythe ou réalité?

Après Noël, le Jour de l’An, la galette, la Chandeleur était venu le temps de Pâques…. Célèbrement connu pour son agneau pascal, mais pas que !! En fait on connait surtout ses chocolats : poule, lapin, œufs & Cie, qu’importe sa forme pourvu qu’on en est l’ivresse … 9 Français sur 10 déclarent aimer le chocolat (je pense que le 10ème ment !), un tiers disent en consommer au quotidien et 83% en mangent au moins une fois par semaine ; enfin certains se vivent comme accros au même...

Troubles alimentaires & Ramadan

Ce dimanche marque le début du Ramadan. Jusqu’au 4 juin, ceux qui respectent le Ramadan ne pourront ni boire ni manger de l’aube au coucher du soleil. Cela vaut aussi pour les personnes souffrant de troubles alimentaires de confession musulmane. Le Ramadan est tant attendu que craint pour elles… Petites explications   POURQUOI LES MUSULMANS JEÛNENT ?   A l’origine, le mot « ramadan » signifie le 9ème mois du calendrier musulman. C’est au cours de ce mois que le Coran a été révélé à...

Netflix, la nouvelle drogue dure… Binge-Watching et troubles alimentaires

« Allez, un dernier épisode et je vais me coucher ! » : voilà une phrase qui vous est familière…. C’est sûrement aussi ce que s’est dit ce jeune indien de 26 ans, hospitalisé pour « addiction à Netflix » ; il ne sortait plus, ne voyait plus ses amis ni sa famille, avait perdu son travail pour pouvoir assouvir sa dépendance aux séries, addiction autrement appelée Binge-Watching. Vous vous dîtes que vous en êtes loin ? En êtes-vous si sûr ? Comme Monsieur Jourdain qui ignorait qu’il...

Si vous souhaitez de plus amples renseignements ou prendre rendez vous

n’hésitez pas à me contacter via ce formulaire ou bien encore par mail.