« Allez, un dernier épisode et je vais me coucher ! » : voilà une phrase qui vous est familière….

C’est sûrement aussi ce que s’est dit ce jeune indien de 26 ans, hospitalisé pour « addiction à Netflix » ; il ne sortait plus, ne voyait plus ses amis ni sa famille, avait perdu son travail pour pouvoir assouvir sa dépendance aux séries, addiction autrement appelée Binge-Watching.

Vous vous dîtes que vous en êtes loin ? En êtes-vous si sûr ? Comme Monsieur Jourdain qui ignorait qu’il faisait de la prose sans le savoir, ne seriez-vous pas un Binge-Watcher qui s’ignore ? ….

 

QU’EST-CE QUE LE BINGE-WATCHING ?

 

Le Binge-Watching, autrement appelé « boulimie télévisuelle » consiste à regarder la télé ou toute autre forme d’écran (ordi, tablette, téléphone) pendant de longues heures, le plus souvent en visionnant à la suite des épisodes d’une même série.

Il s’agit d’un phénomène culturel courant depuis la montée des services VOD en ligne tels que Amazon Prime, Netflix, etc.

Fini le temps où l’on attendait la semaine suivante pour regarder le nouvel épisode de sa série préférée, aujourd’hui on peut regarder l’intégralité en quelques heures montre en main (certains ont d’ailleurs tenté de regarder la série 24 heures, en…. bah 24h !)

Selon une étude menée en 2013 par Netflix, 61% des abonnés disent pratiquer régulièrement le Binge-Watching et 73% regardent entre 2 et 6 épisodes d’une même série en une seule séance (Et dire qu’on se plaint tous de manquer de temps pour faire tout ce qu’on a à faire !)

 

POURQUOI DEVIENT-ON ACCRO A NETFLIX ?

Tout a démarré simplement : vous étiez dans votre canapé, vous vouliez vous détendre, vous avez allumé Netflix, vous avez choisi un film/une série et la soirée a commencé… et la dépendance aussi…

Oui mais pourquoi ?

 

  • La détente : le fameux « Netflix and Chill» !

On ne va pas se mentir, on regarde tous nos écrans pour se détendre, s’évader de notre quotidien, ne plus penser à rien ; c’est une façon de de déconnecter (oui certes en se connectant, paradoxe de la situation !), une manière de se concentrer sur autre chose que sur soi-même.

Cela a un effet anesthésiant et anxiolytique, au même titre que les autres addictions.

 

  • Les algorithmes

En fait depuis votre inscription, Netflix récolte des informations, VOS informations : ce que vous regardez, combien de temps, à quel rythme, sur quel support, etc. En gros, vous êtes « trackés » !

Chaque information est stockée et envoyée à un groupe d’experts pour rassembler, segmenter toutes ces données, les mixer entre elles et vous proposer des œuvres susceptibles de vous plaire, et ce de manière quasi certaine. (Ex : vous avez aimé Narcos, Netflix vous proposera Breaking Bad, et vous allez aimer aussi !)

Il s’agit d’algorithmes de prédiction et de recommandations : Netflix vous trace un chemin personnalisé vers des contenus en adéquation avec vos goûts… par conséquent, vous êtes presque sûr d’aimer le programme suivant, donc de continuer à regarder… Quand je vous dis que Netflix rend accro ! Normal il fait tout pour ça !

 

  • Les œuvres en elles-mêmes

Alors que la télé, le cinéma se contentent de nous proposer une liste de films et de séries, Netflix lui fait le chemin inverse : il observe les goûts de ses abonnés et crée des séries originales qui correspondent aux attentes du consommateur !

Ex : un algorithme affichait les termes #universcarceral #personnagesfeminins #humournoir et la série « Orange is the new black » est née !

Aujourd’hui, les producteurs créent à partir des algorithmes récoltés par Netflix, ainsi les œuvres qui en découlent nous plairont sans aucun doute, et donc nous regarderons encore plus ! (Malinx, Netflix !!)

 

  • Le visuel et les bandes-annonces

Netflix a pensé à tout, jusqu’à l’image sur laquelle vous allez cliquer ! C’est stratégique, car d’elles dépendent si vous allez cliquer pour regarder ou pas le programme !

Quand vous recherchez quel film ou quelle série vous allez regarder, vous allez cliquer sur une image dans le menu ; eh bien chaque image est réfléchie et pensée sur mesure pour vous !

Selon ce que vous avez déjà regardé (thriller, comédie, documentaire, etc.), un algorithme va sélectionner parmi une douzaine d’images différentes du même film/série, celle qui vous correspondra le plus et sur laquelle votre attention sera susceptible de s’arrêter.

Ex : si vous avez regardé des comédies romantiques, on vous proposera des visuels de couple ; si vous avez plutôt regardé des comédies, du même film on choisira une image amusante… bref tout sera fait pour vous inciter à cliquer et … vous cliquerez !

 

  • Le flux continu

Avant c’était la télé qui imposait le rythme d’un épisode ou deux par semaine ; aujourd’hui c’est NOUS qui décidons combien d’épisodes nous allons regarder !

Netflix a changé notre manière de « consommer » les séries : on n’a plus à attendre, on peut enchaîner les épisodes à la suite !! Et quand un épisode se termine, le suivant démarre dans les 10 secondes !! C’est au spectateur de prendre la décision de s’arrêter ! (Ce qui peut s’avérer difficile quand on veut connaître la suite à tout prix !)

Enfin vous arrivez presque au bout de votre série, Netflix vous envoie des messages vous indiquant « Voici une série susceptible de vous plaire » ; vous n’avez pas déjà terminé la première que vous savez déjà ce que vous regarderez ensuite !

 

CONSEQUENCES DU BINGE-WATCHING : L’ADDICTION et ses affres

 

Ne faites pas l’innocent : vous vous doutez bien que regarder l’intégrale de la saison 3 de Game of Thrones d’une traite n’est pas forcément une bonne chose, et surtout sans conséquence ?! Et vous savez aussi que c’est dur de ralentir le rythme voire d’arrêter… pourtant ça serait une bonne idée car le Binge-Watching est une véritable addiction.

 

On parle d’addiction quand il s’agit de surconsommation qui amène à diverses conséquences dont les effets sont comparables à l’addiction aux jeux vidéos :

  • L’isolement social : certains préfèrent rester la compagnie de films/séries plutôt que de vraies interactions sociales ; ceci pouvant mener à la dépression
  • La fatigue : physique (liée au manque e sommeil), psychique et oculaire
  • Les troubles du sommeil
  • Les problèmes de concentration / perte d’efficacité au travail
  • Le sentiment de manque (entre les épisodes et/ou à la fin d’une série)
  • Le sentiment de dépendance : on a du mal à « décrocher »
  • La prise de poids

 

BINGE-WATCHING & TROUBLES ALIMENTAIRES

 

Comme je le disais précédemment le Binge-Watching est aussi appelé Boulimie Télévisuelle, et ce n’est pas sans raison ! On « consomme » des séries/films, on « avale » un flot continu d’images, on se « gave » d’épisodes… Au début, on choisit ce qui va nous faire plaisir de regarder, mais par la suite on regardera des programmes par habitude plus que par réel intérêt, sans réellement apprécier… mais tel un paquet de gâteau, on veut finir, aller jusqu’au bout…

Ensuite, quand on arrête et/ou qu’on va se coucher, on se culpabilise (soit d’avoir éteint, soit de ne pas l’avoir fait plus tôt !) … Et puis quelques minutes/heures plus tard, on commence à ressentir les premiers symptômes de manque, on a envie de recommencer … et la spirale est lancée. Alors oui, ça ressemble bien à de la boulimie/ hyperphagie d’images !

Mais comme si regarder des films et séries en continu ne suffisait pas, force est de constater qu’on mange en plus !

 

  • Devant la télé, on mange plus

Ça, ce n’est pas nouveau, on le sait tous ! Qui n’a pas mangé du Pop-Corn devant Friends, de la glace devant Desesperate Housewife, du chocolat devant Six Feet Under ?… On le sait, on aime tous manger en regardant la télé, c’est une sorte de rituel (On le fait aussi au cinéma ! sauf qu’on ne va pas au cinéma tous les soirs … enfin si, ceux qui ont la carte illimitée mais bon…)

En clair, c’est communément admis : on grignote devant nos écrans donc on mange plus que nécessaire. Pourquoi ?

Devant la télé on grignote :

  • Par ennui
  • Pour se détendre
  • Par gourmandise
  • Pour occuper ses mains
  • Pour rester éveillé
  • Pour calmer son angoisse
  • Pour se faire plaisir
  • Parce qu’on est réveillé et inoccupé
  • Etc.

 

  • En bref, on mange pour gérer ses émotions

Au départ on regarde une série pour ne plus penser à rien, et voilà qu’en fait le programme nous fait vivre des émotions fortes (suspens, tristesse, angoisses…) ; la solution pour éviter à nos tracas quotidiens devient inefficace, pire elle accentue nos ressentis émotionnels !

Selon les films/séries et les émotions qu’ils nous procurent, le programme peut être un déclencheur supplémentaire nous poussant à manger ; en effet nous sommes affectés par ce qu’il se passe à l’écran. Ainsi des chercheurs du Food and Brain Lab. de l’université de Cornwell ont prouvé que les contenus tristes incitent les gens à manger 55% de plus que ceux qui regardent un contenu plus joyeux, que les personnes qui regardent des films d’action mangent deux fois plus que la normale (sûrement une réaction face au stress).

Elle est loin la « Soirée Détente » ! Car non seulement on va manger plus (on est concentré sur l’écran et non plus sur ses sensations de rassasiement) mais qui plus est, mal !! On est poussé à manger des aliments réconfortants, notamment ceux contenants des niveaux élevés de glucides, de graisses saturées et de sucre ! Ce n’est donc pas un hasard si vous tapez Binge-Watching sur Google et que soient associées à ce terme des images de personnes en train de manger !

 

En conclusion, le Binge-Watching nous incite à rester éveillé plus longtemps, et plus on est debout et plus on est susceptible d’avoir envie de manger (si on reste de longues heures devant l’écran) et/ou envie de grignoter pour gérer les émotions induites par le film/la série. C’est la raison pour laquelle que le Binge-Watching est une double addiction : aux séries mais aussi aux troubles alimentaires !

 

  • Recommandations

Maintenant que vous avez pleinement conscience des risques, soyez d’autant plus vigilants quant à ce que vous allez ingérer ; aussi vous pouvez apporter quelques petits changements :

 

  • Planifiez à l’avance ce qui vous semble judicieux de manger devant la télé
  • Ne mangez pas à même les emballages, mettez dans des ramequins pour prendre conscience des quantités
  • Rajoutez des aliments qui manquent à l’équilibre alimentaire (fruits, laitage, eau…)
  • Ne retournez pas dans votre cuisine entre chaque épisode, au risque de vous resservir
  • Mangez lentement ; quand on est touchés émotionnellement on mage plus vite, de manière plus compulsive ; savourez ce que vous mangez, prenez le temps…

 

En conclusion, c’est comme tout : regarder la télé/des films/ des séries c’est bien, les regarder beaucoup peut s’avérer néfaste ! Il s’agit de contrôler les comportements excessifs tant ceux du visionnage que ceux du grignotage associé. Et apprendre à privilégier la qualité sur la quantité !

Soyez conscient qu’il s’agit d’un moment de consommation télévisuelle, d’un moment émotionnel et d’un moment d’alimentation vulnérable !!

Ne vous culpabilisez pas non plus de trop : Binge-Watcher de temps en temps, rester sous sa couette le temps d’un dimanche n’a rien de pathologique ! Et puis regarder une bonne série c’est un peu comme lire un bon bouquin !

 

Bon je vous laisse car je n’ai pas fini de regarder la saison 4 de Black Mirror … 😉

 

 

 

Photo par Jade87 sur Pixabay